Vente de muguet le 1er mai : attention aux règles !

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
Joyeux 1er mai

Habituellement, la vente de fleurs et donc de muguet est réservée aux professionnels. 

Pourtant, le 1er mai, la tradition fait exception à la règle : la vente de muguet par les particuliers ou les associations sur la voie publique est tolérée. Elle est cependant soumise à certaines conditions, pour ne pas faire de concurrence déloyale aux fleuristes professionnels.   

Qui peut vendre du muguet le 1er mai ?

– Les professionnels.
Les non-professionnels et les associations, ce jour uniquement.

Où s’installer pour la vente ?

Sur la voie publique, à 40m minimum de tout fleuriste.
– Sans utiliser « d’installation fixe », comme une table.
– Dans les communes n’ayant pas pris d’arrêté spécifique pour interdire cette pratique.
– En respectant les mesures restrictives actuelles dues au contexte sanitaire.

Quel type de muguet peut-on vendre ?

La vente est tolérée sous certaines formes seulement :

– Les fleurs doivent être non cultivées, sans racines.
– Il doit s’agir de brins de muguet « sans adjonction de feuillage ou d’autres fleurs », vendus en petites quantités.
– Sans emballage, ni contenant.

Quelles sanctions en cas de non-respect des règles ?

La vente pourra être considérée comme étant réalisée « à la sauvette » et punie par une amende forfaitaire de 300€. Les peines peuvent être plus lourdes et aller jusqu’à 6 mois d’emprisonnement et 3 750€ d’amende, selon l’article 446-1 du code pénal.

Joyeux 1er mai à tous !

Vous abonner à la newsletter

Actualités réglementaire, fiscale, comptable, social, juridique...

Vous avez besoin de conseil ?