Infos pratiques

  Appelez-nous !
01 41 14 30 90
  Contactez-nous !
  Trouvez votre cabinet DBF
  Outils pratiques
  Rejoignez-nous

Cumuler les statuts de salarié et d'indépendant

Vous vous interrogez sur la possibilité de cumuler les statuts de salarié et d'indépendant ? Vous souhaitez concrétiser un rêve en améliorant vos revenus de salarié ?

cumuler statut salarie independant petit

 

 

Votre projet est réalisable sous conditions.

 

Décidez-vous en connaissant les différents statuts envisageables, ainsi que les avantages et inconvénients de cette double casquette.

 

 

 

Salarié-indépendant :

les aspects juridiques, sociaux et fiscaux

Vous avez le droit de concilier salariat et entrepreneuriat, en respectant certaines exigences :

La législation

Regardez votre contrat de travail. Une clause d'exclusivité peut être mentionnée. Elle ne vous sera, toutefois, pas opposable durant votre première année d'activité.
Une autorisation de votre employeur est parfois imposée pour le lancement de votre projet.
Votre nouveau métier ne doit pas concurrencer votre entreprise. Lisez votre clause de non-concurrence.
Vous avez une obligation de loyauté au regard de votre supérieur. Vous devez l'informer de votre second statut.

 

La sécurité sociale et les allocations familiales

Vous cotisez doublement aux régimes salarié et indépendant. Cette donnée est à prendre en compte dans l'élaboration de votre projet, car vous devrez gagner deux à trois fois plus que le revenu souhaité.

Les prestations maladie-maternité relèvent du RSI. Pour le salarié commençant une activité entrepreneuriale, les indemnisations dépendent du Régime Général.
Déterminez votre activité principale pour connaître la Caisse réglant vos indemnités :

Vous avez d'abord été salarié, il s'agit de votre activité principale. Vous découlez du Régime Général. Vous avez débuté vos deux activités en même temps ou en tant que freelance, votre activité indépendante est la principale. Vous relevez du RSI.
Ensuite votre régime maladie sera celui dans lequel vous déclarez le plus de revenus professionnels.

 

La fiscalité

Vous déclarez l'ensemble de vos revenus dans la catégorie « traitements et salaires » BIC ou BNC en fonction de votre domaine et de votre forme juridique.

Plusieurs statuts sont envisageables pour conjuguer salariat et indépendance.

 

Double casquette : les différents statuts

L'auto-entreprise ou la micro-entreprise

Cette option est souvent retenue compte tenu de ses démarches simplifiées. Vous ne réglez des charges que sur le chiffre d'affaires réalisé (avec une limite de 32 900 euros annuels pour les prestations et 82 200 euros par an pour les produits).

Vous ne pouvez pas être une profession libérale réglementée (commissaire aux comptes, avocat et profession médicale) ou exercer des activités agricoles.

Vous êtes soumis au Régime Social des Indépendants (RSI). Un compte bancaire dédié à l'activité propre est exigé.

 

La société

Plusieurs formes juridiques s'offrent à vous. Déterminez celle correspondant à votre projet, à vos besoins et à votre contrat de travail. Il devra peut-être être modifié.

Un congé pour création d'entreprise pour vous recentrer sur votre seconde activité est envisageable. À soumettre à votre employeur !

 

Le portage salarial

Ce dispositif concerne les consultants, les métiers du conseil ou les prestataires « intellectuels ». Personne d'autre que vous ne doit avoir vos compétences dans l'entreprise cliente.

La société de portage salarial s'occupe de votre comptabilité, via un logiciel auquel vous avez accès. Vous percevez un salaire de cette société, une fois enlevés les charges salariales et patronales et les frais administratifs de la société de portage (souvent 5 à 10 %).

Vous êtes suivi et conseillé par un conseiller. Vous bénéficiez de formations et du réseautage.

Vous avez le statut de salarié : vous cotisez au régime général et non au RSI. Il est facile de cumuler le portage salarial avec votre travail salarié, les caisses de sécurité sociale et de retraite ayant déjà toutes vos données.

Songez aussi aux coopératives d'activités et d'emploi dont le fonctionnement est similaire. Dans ce cadre, vous êtes entrepreneur salarié.

Le double statut comporte des avantages incontestables.

 

Les avantages du cumul de statuts

Vous vous épanouissez au travers de deux domaines distincts. Vous réalisez votre rêve d'indépendance, tout en conservant votre stabilité d'emploi.
Vous gagnez un complément de salaire non négligeable.
Vous apprenez à être chef d'entreprise et à travailler de manière autonome. À vous la prospection, les négociations et les soirées de netlinking.
Vous vous montrez de quoi vous êtes capable.

Des inconvénients peuvent égalemen résulter de cette double casquette. À vouloir être sur tous les fronts, vous vous fatiguez, vous n'avez plus de temps pour vous et vos proches.

Avec une bonne dose d'organisation et de dynamisme, vous concrétiserez votre dessein de salarié-indépendant.

Avant de vous lancer dans l'aventure, contactez-nous pour en discuter et bénéficier de nos conseils.